Bien conserver son vernis à ongles : 6 astuces

Bien conserver son vernis à ongles : 6 astuces

Connaissez-vous la durée de conservation d’un vernis à ongles ? Elle est d’environ deux ans, que ce soit pour un vernis naturel ou conventionnel. Cependant, selon la manière dont vous en prenez soin, vous pouvez tout aussi bien rallonger sa durée de vie que raccourcir son utilisation ! Mais alors, comment conserver son vernis à ongles le plus longtemps possible ? Voici différentes astuces, toutes très faciles à mettre en place, pour un vernis qui dure.

 

Ranger ses vernis dans un endroit à l’abris de la lumière

Un vernis à ongles n’aime ni la lumière du soleil ni la chaleur. On leur reproche de précipiter la dégradation des composants. Résultats : le vernis s’assèche beaucoup plus vite, devient pâteux et perd de son éclat.

Pour vous éviter cette mésaventure, nous vous conseillons de placer vos vernis dans un endroit frais, sec et sombre. Cependant, évitez la salle de bain, les variations de température étant fréquentes, et, tout logiquement, près de la fenêtre.

Finalement, l’endroit le plus approprié pourrait bien être votre chambre mais aussi… le réfrigérateur ! Oui, vous avez bien lu. Vous pouvez tout aussi bien conserver vos vernis à ongles au frigo. Il permet de conserver toute leur élasticité et rend leur application bien plus fluide.

Mais, on le concède, il s’agit d’une solution à adopter seulement si vous possédez une petite collection de vernis.

 

Disposer ses vernis à la verticale

Ranger ses vernis couchés dans une boîte, certes, c’est bien pratique pour gagner de la place mais c’est vraiment très peu recommandé.

Le vernis risque de couler dans le capuchon - la cata - mais aussi de se biphaser. Se biphaser ? Les pigments du vernis pourraient se détacher de leur base et se déposer au fond du flacon. Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà remarqué : au bout d’un certain temps, la couleur déposée sur votre ongle n’est plus tout à fait la même que celle du flacon.

Le contenu de votre vernis peut également sécher contre le flanc du flacon, et quelle plaie pour pouvoir récupérer ne serait-ce qu’un peu de matière !

 

Convaincue ? Allez, tous à la verticale !

Vous pouvez très facilement les ranger dans une boîte, un coffret dans votre armoire ou encore un tiroir à bureau avec une hauteur suffisante pour les placer à l’endroit. Il existe même des petits boxes de rangement ainsi que des étagères vous permettant de les tenir droits.

 

Nettoyer le goulot de son vernis

À force de passer votre pinceau autour du col, notamment pour l’essorer, des résidus secs de vernis peuvent se former tout autour du goulot de votre flacon. S’ils n’étaient que peu esthétiques, il n’y aurait aucun problème. Le soucis, c’est qu’ils peuvent empêcher le flacon de bien se refermer et, en conséquence, laissent l’air s’y infiltrer, l’autre bête noire du vernis.

Pour ne pas prendre de risque, nous vous conseillons d’essorer votre pinceau sur une seule face, à l’intérieur du col, en un ou deux passages maximum.

Enfin, même si cela paraît fastidieux, pensez à bien nettoyer le goulot, après 2 ou 3 utilisations, pour éviter ces petits agglomérats. Utilisez un coton imbibé de dissolvant et nettoyez-le bien. Juste quelques secondes et c’est terminé !

Bien sûr, n’attendez pas trop longtemps pour refermer correctement votre flacon après utilisation et le ranger. Moins il est exposé, mieux c’est.

 

Secouer ses vernis

Il est fort probable que vous n’utilisez pas toujours les mêmes vernis – nous avons toutes nos petits chouchous - et que certains voient même la lumière du jour qu’à de très rares occasions. Malheureusement, cela impacte leur conservation. Vos vernis peuvent alors se figer et devenir inutilisables car ils ne sont pas manipulés régulièrement. Sachez d’ailleurs que les vernis à ongles foncés sont plus susceptibles de sécher car ils contiennent plus de pigments.

La solution : les secouer de temps en temps.

Alors non, pas tous les matins ni toutes les semaines, mais quelques fois par an, lors de votre manucure par exemple. De cette manière, vous mélangez à la fois les composants et les pigments, et gardez un contenu homogène.

On en profite pour faire un petit aparté : l’idée de secouer son vernis avant chaque utilisation est assez répandue, mais pourtant à éviter. Pourquoi ? Car se forment alors des petites bulles d’air sur la surface de l’ongle laissant un rendu pas vraiment flatteur. À la place, préférez réchauffer délicatement le vernis entre vos mains.

 

Proscrire le dissolvant dans le vernis

Votre vernis s’est épaissi et votre dissolvant, à côté, vous fait de l’œil. Oui, on vous comprend, c’est tentant. Pourtant, du dissolvant dans le vernis : on oublie ! En effet, vous allez diluer ses composants. Conséquences : il sèche beaucoup moins vite, tient moins longtemps, s’écaille plus rapidement et perd de son opacité. Tout ça à la fois.

Pour sauver votre vernis qui commence à coller et le rendre plus liquide, plusieurs solutions simples et naturelles s’offrent alors à vous :

  • Retourner le flacon, à l’envers puis à l’endroit, durant 2 ou 3 minutes ;
  • Réchauffer votre vernis entre les mains, comme nous l’avons vu plus haut ;
  • Plonger votre flacon dans de l’eau chaude pendant quelques minutes ;
  • Y glisser une ou deux gouttes d’huiles pour le corps telles que de l’huile d’amande douce, de noyaux d’abricot ou d’avocat.

Concernant les solutions moins naturelles, vous pouvez verser quelques gouttes de diluant spécial vernis ou bien de l’alcool pur à 70° ou 90°. Vous refermez le flacon et vous n’avez plus qu’à secouer. Cependant, pour votre santé et car nous privilégions les compositions saines et naturelles, nous vous conseillons vivement de vous tourner vers celles citées précédemment.

Et parfois, moment tant redouté, il faut s’en séparer. Mais quand jeter un vernis ? Lorsque vous avez tout essayé et que vous ne pouvez plus rien faire pour le sauver. L’âme bien en peine, vous devez lui faire vos adieux.

 

Opter pour des vernis zéro déchet

Faire durer ses vernis le plus longtemps possible, c’est aussi opter pour ceux que l’on peut finir jusqu’à la dernière goutte ! Mais il relève très souvent de l’exploit de finir un vernis à ongles dans son intégralité. Saviez-vous que nous perdons jusqu’à plus d’un quart du produit parce que le pinceau est trop court pour atteindre le fond du flacon ?

C’est là que nos vernis zéro déchet entrent en scène.

Clever Beauty a mis au point et breveté un bouchon anti-gaspi, le Click & Finish, qui permet de récupérer le fond. Il suffit simplement d’exercer une petite pression en haut du bouchon, lorsque celui-ci est dévissé, pour allonger le pinceau et recueillir le reste de vernis. C’est tout de même 20 % de matière en plus de sauvée qu’un vernis classique !

Finalement, garder ses vernis plus longtemps c’est éviter le gaspillage mais aussi économiser de l’argent.

De manière générale, ne négligez pas le packaging qui a aussi son rôle à jouer dans la conservation d’un vernis à ongles. En effet, bien que la couleur d’un vernis soit très jolie, un grand flacon avec un petit pinceau ne vous permettra pas d’en profiter au maximum. Le contenant, c’est tout aussi important !

 

Avec ces quelques astuces, nous espérons vous avoir aidé à conserver au mieux la fluidité, la couleur et la tenue de votre vernis, mais aussi repousser le moment des aurevoirs. 😉


Article précédent