Vernis bio, vernis naturels : comment s’y retrouver ?

“Vernis bio green”, “vernis naturel green”, “vernis naturel bio”, “vernis gel bio”, “vernis naturel semi-permanent”, “vernis bio semi-permanent“... Lorsque l’on recherche un vernis à ongles non toxique, il n’est pas toujours facile de se frayer un chemin dans l’univers de la manucure eco-friendly ! Il est donc temps d’apporter quelques clarifications. Aussi, comment s’y retrouver entre un vernis bio et un vernis naturel ? C’est ce que nous allons voir !

Le vernis à ongles bio n’existe pas

Il est vite répondu quant à la question de savoir s’il y a une différence entre le vernis bio et le vernis naturel pour les ongles ! Car oui, le vernis à ongles bio n’existe pas.

Le vernis à ongles bio sans produit chimique n’existe pas

Mais quelles sont les raisons empêchant un vernis d’être bio ?

Tout d’abord, car même dans les vernis sains, il existe des solvants qui ne peuvent pas avoir de certification biologique. Un solvant permet de diluer, dissoudre ou encore d’extraire d’autres matières sans les dénaturer. Il faut savoir que ce sont les labels bio qui décident si un produit est bio ou non, en suivant la liste énoncées par la réglementation cosmétique. Or, ces labels interdisent certaines réactions chimiques* qui transforment les matières premières, dans l’idée de conserver la totalité de leurs propriétés. Donc le vernis en lui-même ne peut avoir cette certification.

Ensuite, certains vernis comportent des minéraux tels que des pigments. Or, un minéral n’est pas une matière organique, il n’est donc pas concerné par l'appellation “biologique”. Et étant donné que le minéral représente un pourcentage élevé dans la composition du vernis, il n’est donc pas non plus possible que celui-ci soit certifié biologique selon les labels en vigueur. En effet, pour qu'un produit puisse être concerné par la certification biologique, il faut qu’une part importante de son contenu soit d’origine végétale.

Enfin, dans tout vernis, pour que celui-ci puisse tenir parfaitement sur les ongles, il faut des agents fixants.

*Là encore, ne confondons pas chimique et toxique. Une réaction chimique n’est pas forcément toxique !

Les mentions “vernis bio” ne sont pas véridiques

Et il n’existe donc pas non plus de marque de vernis bio. Si vous retrouvez souvent ces termes, c’est que cette appellation est utilisée, car la mention “bio” rassure les consommateurs, mais dans les faits cela ne représente pas la réalité. Aussi, méfiez-vous si l’on vous présente le meilleur vernis bio, un vernis amer bio ou encore un vernis bio pour femme enceinte, car c’est tout simplement impossible, du moins pour le moment, car il est possible qu’un jour, un vernis bio puisse voir le jour. Vous le reconnaitrez si vous voyez figurer directement sur le packaging du vernis “certifié bio”.

Il est fort probable que vous soyez déçus, mais ne vous en faites pas, la suite va certainement vous plaire.

Alors, s’il n’existe pas de vernis bio, que choisir ? C’est là qu’entrent en scène les vernis naturels !

Le vernis naturel : une composition qui a tout bon

Bien qu’ils ne soient pas bio, les vernis naturels sont pour autant des vernis non toxiques dans la grande majorité (nous faisons cette précision, car naturel ne signifie pas toujours bon pour la santé). En effet, un produit qui n’est pas biologique n’est pas forcément nocif.

Des vernis à ongles bio sourcés

L’une des particularités des vernis naturels est qu’ils sont aussi appelés “vernis bio sourcés”. Le terme "biosourcé" signifie que les ingrédients sont produits à base de ressources naturelles (végétaux, minéraux, micro-organismes, etc.) transformés avec un processus naturel et non pétrochimiques, au moyen de processus chimiques ou mécaniques.

Mais il ne faut donc pas confondre vernis bio et vernis bio sourcé.

Des vernis à ongles “free”

D’ailleurs, les vernis à ongles naturels excluent certains ingrédients toxiques ou bien ceux dont la non-nocivité n’est pas avérée, que l’on retrouve très souvent dans les vernis traditionnels. En fonction du nombre de ces ingrédients absents des formules, les vernis sont « 3 Free » ou encore « 7 Free ».

Dans le cas des vernis Clever Beauty, pour plus de précautions, nous avons opté pour une formule « 10 Free ». Et ils ont une tout aussi belle tenue et brillance que leurs comparses !

Ainsi, vous ne trouverez pas de :

  • formol ;
  • formaldéhyde ;
  • toluène ;
  • colophane ;
  • styrène ;
  • xylène ;
  • dibutyl phtalate ;
  • parabène ;
  • camphre ;
  • et de benzophènone 1 et 2.

Évitez absolument les vernis à bas prix dont la composition est plus que douteuse et dont les critères sont beaucoup moins drastiques.

Des vernis soins

Maintenant que nous avons mentionné ce qu’il n’y a pas, il faut cette fois se pencher sur la composition des vernis à ongles naturels. Car celle-ci est très souvent bénéfique pour les ongles et les cuticules. Ce sont d’ailleurs des vernis recommandés pour prendre soin des ongles.

Voici quelques exemples de composants concernant nos vernis :

  • le durio dont les fibres, protéines et lipides ainsi que les vitamines B1, B2 et B3 renforcent la kératine de l’ongle ; on le retrouve dans le vernis Parfaite.
  • les fruits rouges, composants du vernis Audacieuse, dont les vitamines E et C permettent aux ongles de résister face aux agressions extérieures.
  • le thé vert que l’on trouve dans le vernis Green Top & Base, qui est riche en antioxydants et qui permet à la fois de purifier et d’adoucir la peau, mais aussi de diminuer son hypersensibilité.
  • et enfin l’avocat qui nourrit notamment les cuticules et qui compose le vernis Green Top & Base.

Ce sont donc de véritables soins pour les ongles !

Et de manière générale, nous veillons à ce que la formule de nos vernis soit respectueuse de la santé et de l’environnement. Nos vernis sont d’ailleurs recommandés en cas de grossesse !

Plus haut, nous vous parlions de solvants. Dans notre cas, il s’agit de solvants biosourcés, c’est-à-dire qui sont extraits par fermentation bactérienne de matières premières naturelles telles que le maïs, le manioc, la pomme de terre, la canne à sucre ou encore le coton.

Et sachez que la manucure avec un vernis naturel se fait de la même manière qu’avec un vernis traditionnel.

Et dans tous les cas, les vernis naturels seront toujours des alternatives plus saines que les vernis traditionnels.

Le cas des vernis semi-permanents

Et qu’en est-il des vernis semi-permanents ? Bien que nous n’en proposons pas, il nous semble toutefois important d’aborder ce sujet, car cette question est souvent posée.

Comme vous l’aurez compris, il n’existe donc pas non plus de vernis semi-permanent bio. Cependant, vous pourrez trouver des vernis semi-permanent naturels. Ils utilisent très souvent une technique de pose en gel médical. Généralement, la manucure dure environ dix jours contrairement à trois semaines et demi pour un vernis semi-permanent traditionnel.

Avant de partir, n’oubliez pas non plus le dissolvant - très souvent oublié alors que lui aussi peut avoir un impact sur la santé selon sa composition. Et penchez-vous notamment sur le dissolvant naturel dont les solvants sont également biosourcés et dont la formule a été pensée pour avoir un effet bénéfique sur les ongles : hydrater, nourrir, etc.

Nous espérons que cet article vous aura convaincu que bien que les vernis bio n’aient pas encore vu le jour, les vernis naturels sont pour autant très performants !

Et vous, que pensez-vous des vernis naturels ? Êtes-vous aussi adeptes des vernis eco-friendly ?


Article précédent