Maquillage zéro déchet : 6 solutions à découvrir

Maquillage zéro déchet : 6 solutions à découvrir

Bien que se maquiller est très souvent synonyme de plaisir, nous avons de plus en plus conscience de l’impact des cosmétiques sur l’environnement. Chaque geste beauté implique de jeter énormément de déchets... hormis si l’on opte pour une routine beauté zéro déchet ! Mais comment doit-on s’y prendre ? Voici quelques idées pour un maquillage zéro déchet (ou presque) qui vous serviront à mieux cibler vos produits de beauté.

Cosmétiques zéro déchet : les arguments qui font mouche

75 000 tonnes d’emballages de produits cosmétiques et d’hygiène sont jetés chaque année, selon EcoEmballages. Ce chiffre est à relativiser, car il date de 2010, mais il donne une assez bonne idée de l’ampleur du phénomène.

Or, un emballage demande de l’énergie et des ressources pour être produit. Et comme vous l’avez certainement déjà entendu : “le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas”.

En plus de ça, seuls 49 % des Français assurent trier les emballages de leur salle de bain*. Les autres produits sont donc incinérés ou bien enfouis dans le sol, permettant aux microparticules de plastique de se répandre dans la nature...

Vous comprenez mieux pourquoi l’arrivée du zéro déchet dans la salle de bain en séduit plus d’une.

De nombreuses solutions peuvent être mises en place pour trouver sa routine zéro déchet. Pour aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur le maquillage.

Hormis le fait de pouvoir réduire son empreinte environnementale, on constate deux autres avantages au make up zéro déchet :

  • il est souvent plus économique pour toutes les raisons que nous allons découvrir ensemble.
  • les cosmétiques naturels et le zéro déchet vont souvent de pair, car derrière les marques qui les développent, se trouvent des équipes qui ont à cœur de respecter le vivant. Les produits sont souvent de meilleures compositions avec des ingrédients naturels, voire biologiques, et le maquillage zéro déchet est souvent végan.

Alors, motivée pour aller au bout de votre résolution beauté ?

*Baromètre L’Oréal France – Harris Interactive « Les Français trient-ils les produits de beauté dans la salle de bain », effectué sur un échantillon national représentatif de 1139 individus, du 22 au 28 février 2018

Quelles sont les alternatives zéro déchet du maquillage ?

Maintenant, quels sont les produits de maquillage zéro déchet qui s’offrent à nous pour limiter notre impact environnemental ?

1. Préférer des produits avec des contenants écoresponsables

Il est vrai qu’il est plutôt difficile d’éviter les emballages, d’autant plus pour des produits qui doivent être irréprochables en termes d’hygiène et d’aspect. Alors, pour les minimiser le plus possible, privilégiez prioritairement un maquillage sans plastique ou recyclable (rappelez-vous des microplastiques dont on parlait plus tôt).

Il existe notamment des produits avec des emballages en verre ou avec des contenants biodégradables et/ou recyclables (packaging en papier, carton, bambou ou encore composé de cire et d’huile végétale). Vous pouvez donc trouver aussi bien un rouge à lèvre en pot que des rouges à lèvres biodégradables avec un packaging écologique en papier.

Pour s’adapter à ces contenants, certaines entreprises ont parfois créé des produits à l’apparence plutôt inattendue tels qu’un fond de teint solide, un highlighter solide ou encore un anticerne en stick solide. Ce qu’on appelle donc, vous l’aurez deviné, du maquillage solide.

Faites tout de même attention à ce que votre peau ne soit pas trop sensible, il est possible que vous deviez un peu plus insister pour appliquer le produit sur votre visage.

Et bien sûr, on devait vous parler de nos vernis zéro déchet. Nous les avons pensés dans un flacon en verre, avec un bouchon un peu particulier. Celui-ci permet d’atteindre le fond du contenant, ce qui en fait un vernis anti-gaspi ! À noter qu’il permet de gagner 20 % de produit en plus contrairement à la plupart des autres vernis conventionnels

Cerise sur le gâteau, il est végan, cruelty-free, fait en France et contient 85 % d’ingrédients d’origine naturelle.

2. Choisir du maquillage rechargeable

Certaines marques de maquillage éco-responsable proposent des packagings rechargeables. L’idée ? Vous n’achetez qu’une seule fois l’emballage de votre produit puis, vous avez seulement besoin de vous procurer les recharges. Cela concerne aussi bien les mascaras, palettes de maquillage et poudres zéro déchet (fards, blush, enlumineur, bronzer) ou tout autre produit de maquillage qui peut se trouver en pot ou en stick.

3. Adopter le maquillage à la consigne

D’autres marques proposent que vous leur renvoyez vos différents contenants après que vous les ayez terminés, l’idée étant de pouvoir les réutiliser. Bien évidemment, chaque contenant est contrôlé, nettoyé et désinfecté.

C’est d’ailleurs le même système que nous appliquons concernant nos dissolvants. En échange du flacon que vous nous envoyez, nous vous offrons 4 € à valoir sur votre prochain achat de dissolvant.

4. Opter pour des produits deux en un

Autre moyen de réduire ses déchets : privilégier des produits multi-usages, que vous pouvez détourner.

Voici quelques idées :

  • des huiles végétales légèrement teintées pour rosir vos joues,
  • des poudres à paupières détournées en blush ou poudre bronzante,
  • de l’anti-cerne comme base à paupières,
  • un gloss translucide en tant qu’illuminateur,
  • un rouge à lèvres pour servir d’ombre à paupières, etc.

Vous pouvez vite vous amuser !

5. Fabriquer ses cosmétiques

Il est aussi tout à fait possible de réaliser son maquillage maison. En plus de réduire vos déchets dans la salle de bain, vous pouvez choisir les composants en fonction de votre type de peau. On vous recommande d’opter pour des recettes simples, ne nécessitant pas trop de matériel ni d’ingrédients.

Récupérez vos anciens contenants, brosses et pinceaux que vous nettoyez, puis que vous pouvez réutiliser ou recharger et ainsi de suite !

Vous pouvez même aller plus loin et utiliser des fruits et légumes ! L’idée est assez roots il est vrai, mais pensez-y à l’occasion. Béa Johnson, papesse du zéro déchet, explique notamment utiliser :

  • du cacao comme poudre de soleil,
  • de la poudre de betterave comme blush,
  • de la poudre d’épice, d’aromate ou d’argile comme ombre à paupières,
  • du charbon d’amandes pour réaliser un crayon khôl ou un mascara zéro déchet.

Avant chaque utilisation, faites toujours un test - sur votre bras par exemple - pour vérifier que vous tolérez bien le produit.

6. Investir dans des produits durables plutôt que jetables

Côté accessoires, on vous conseille vivement d’investir - le coût est tout de même minime - dans des lingettes lavables comme nos dissolvettes #REDOUTABLE ou encore un coton-tige lavable et réutilisable pour le maquillage. Un seul de ces produits remplacera l’utilisation de plus d’une centaine de cotons jetables !

Et vous, quelles solutions avez-vous trouvées pour une salle de bain zéro déchet ?


Older Post